logoleaf

Quelques Darmon Célèbres

Parmi les ancêtres DARMON dont il est fait mention dans des documents incontestables, on peut citer :

 

Le Rabbin Saadia DARMON, à Médéa, en Algérie, à la fin du XIV° siècle, fut l’organisateur de sa communauté et correspondit avec le Rav Itz’hak Bar Shebat.

 

Yaacov ben Itzhak DARMON, en Tunisie, était en 1460 le dayane (juge) de Mahdia et l’un des correspondants du très célèbre Rav Tsemah ben Cheloma (Semah ben Salomon) Duran d’Alger.

 

Mordekhaï DARMON fut un célèbre marchand à Tunis au XVII° siècle (1682). Avec Samuel et David DARMON, il figure parmi les commerçants livournais de Tunis.

 

Plus tard, Moïse DARMON, célèbre cabaliste, fut le dayane (juge rabbinique) de la communauté livournaise de Tunis. Réputé pour sa piété et son érudition, il fonda une synagogue. Il introduisit en Tunisie la coutume de faire un sermon les jours de Shabbat. Il mourut en 1741.

 

Samuel DARMON était rabbin de Tunis en 1757.

 

Néhoraï DARMON (1682- 1760), né à Tripoli, arrivé à Tunis à 20 ans, succéda au Rav Itz’hak Lombroso au poste de Grand Rabbin de Tunis. Poète et talmudiste, il fut l’auteur de notes sur le Talmud ( Yeter Habaz), publiées à Livourne. Une partie de ses œuvres fut détruite par des troupes venues d’Algérie en 1752 au moment du pillage du quartier juif.

 

Mordekhaï DARMON (né vers 1740- mort vers 1810) était le chef de la petite communauté juive de Mascara. Dès 1792, il est le mandataire d’Ibrahim, bey de Mascara (le Bey du couchant) qu’il suit dans ses expéditions. Il devient conseiller du Dey d’Alger, Mohammed ben Osman El Kébir, qui l’envoie en mission, en 1783, à Constantinople et à Smyrne. Il acquit une grande fortune. Mordekhaï fonda la Communauté d’Oran quand Mohammed en chassa les Espagnols (1792). Il y fit construire, rue de Ratisbonne, une synagogue qui porte le nom de sa famille. Il est l’auteur d’explications homélitiques sur la Bible et le Talmud (Ma’amar Mordekhaï : paroles de Mardochée –1787). Son frère Messaoud et son gendre Yehouda (fils de Messaoud) furent Dayanes et Rabbins. Son petit-fils, Messaoud DARMON ( fils de Yehouda), écrivit une œuvre halachique intitulée Gour Arié (1848) et un poème liturgique Mi Kamokha pour célébrer le Pourim d’Oran : Le débarquement des Français à Mers-el-Kébir le 29 juillet 1830 qui sauva in extremis la communauté juive d’un massacre. En 1835, Messaoud fut Président du premier Tribunal Israélite installé par les forces françaises. Grand Rabbin d'Oran en 1844, il mourut en 1866.

 

Mordekhaï Hay DARMON  est en 1785 un marchand important de la communauté livournaise (originaire de Tunis). Il est également en 1785 un des "gouvernants" de la communauté juive de Marseille. Il meurt à Paris en 1813.

 

Joseph DARMON, poète, est l’auteur, avec Salomon ZARKA de Tunis, de Rinnah vi Ishuah (1856-1857)

 

Hayim (Victor) DARMON, fils de David, marchand installé à Mogador (Maroc), entretient des relations suivies avec les maisons de commerce juives de Marseille. Agent consulaire d’Espagne à Mazagan, il est arrêté en décembre 1843, accusé d’avoir eu des rapports sexuels avec une musulmane. Condamné à mort, il s’évade. Repris, il est exécuté et son corps est exposé. L’Espagne dont il est le représentant menace de déclarer la guerre. Cette humiliation est une des causes de la guerre hispano-marocaine de 1859.

 

Jacques DARMON, grand négociant originaire de Tanger, s’installe à Rabat dans la deuxième moitié de XIX° siècle. Il représente l’Angleterre au Maroc.

 

Amram DARMON est Dayane d’Oran en 1866

 

Juda DARMON est Dayane d’Oran de 1870 à 1883

 

Jacob DARMON est Dayane d’Oran de 1880 à 1907

 

David DARMON, musicologue et avocat, à Tunis, écrivit de nombreux livres.

 

X DARMON, avocat, est élu au consistoire d’Alger en 1892. Il est membre du Conseil municipal d’Alger et l’un des principaux animateurs de la résistance aux mouvements antisémites de 1898.

 

Armand DARMON (1911-2000) est boxeur professionnel sous le nom de "Kid Armand".

 

Raoul DARMON est avocat et journaliste à Tunis dans les années 1930.

 

Robert DARMONT construit et commercialise, vers 1920, des voitures sous la marque DARMONT. En fait des copies des voitures MORGAN.

 

 

 

Et aussi, pour mémoire :

 

Claude DAMOND : secrétaire du Roi Louis XIV en 1695

 

Louis DARMON ou DARIMON(1819 Lille-1902 Paris) : Publiciste et homme politique français. Il fut le secrétaire de Proudhon. Collaborateur du journal " Le Peuple " et rédacteur en chef de " La Presse ", il est élu au Corps Législatif en 1857 et réélu en 1863. Il a laissé des ouvrages sur l’histoire du Second Empire.

Darmont 191445dc-6a15-4959-b732-2526c4857dcc (1)